Quel est le salaire d’un coiffeur ?

1 septembre 2022 0 commentaire

quel est le salaire d'un coiffeur ©Jobcoiffure

Le coiffeur est responsable de l’ensemble des soins esthétiques et hygiéniques des cheveux. En plus des soins de routine tels que le shampoing, la coupe de cheveux et le brushing, il existe des traitements pour le cuir chevelu, la permanente, l’illumination, la coloration et de plus en plus souvent la barbe.

Que fait le coiffeur ?

Un ou une professionnel-le de la coiffure doit avoir le sens de l’imagination, de la forme, de la couleur et de l’harmonie.
Par conséquent, avec leurs yeux exercés ils peuvent conseiller sur les choix de coiffures et de traitements capillaires.
Au-delà du simple contact, patience, écoute et calme sont de mise pour satisfaire le client. La coiffure est le métier qui s’exerce la pluspart du temps debout. Le rythme de travail dépend de la durée du « rush » que l’on peut rencontrer en fin de journée mais aussi les week-end et évidemment les périodes de vacances…
Le diagnostic capillaire est essentiel pour observer et identifier les besoins des clients et vendre des produits de soins adaptés selon les besoins.

Le coiffeur travaille de manière indépendante dans son propre salon, à domicile ou est généralement salariés chez des coiffeurs franchisés (ou indépendants). Il est également un détaillant vendant des produits de soins capillaires et des accessoires. En tant que chef d’entreprise, il est chargé de l’embauche du personnel, des commandes, de la comptabilité, des outils de gestion de son salon et du matériel.

Du CAP au Bac+2, il existe de nombreuses formations pour devenir coiffeur ou faire évoluer ses compétences.

Combien gagne un coiffeur ?

Les coiffeurs débutants obtiennent pour salaire le S.M.I.C. par mois. Les employés peuvent également recevoir une participation aux bénéfices. Le pourboire est une habitude dans ce métier.

Les salaires changent selon les années de service et les coiffeurs gagnent un peu plus chaque année. Il ne s’agit pas seulement de récompenser l’ancienneté et l’expérience acquise, mais aussi (quelque part) la fidélité du professionnel à son patron. A cela s’ajoute une hausse naturelle des salaires pour compenser l’inflation. De plus, les employés peuvent également recevoir une participation aux bénéfices. Par exemple, si les ventes d’un professionnel dépassent un certain objectif, l’esthéticienne peut recevoir un certain pourcentage du bénéfice supplémentaire. Les salons de coiffure classiques ont plusieurs disciplines, chacune nécessitant un niveau de compétence ou une qualification spécifique. Par exemple, il existe des professions telles que apprenti coiffeur,  coiffeur homme ou dame ou encore coiffeur mixte, coloriste, permanentiste et barbier. Cette dernière spécialité est redevenue à la mode ces dernières années, et de nombreux hommes souhaitent se faire tailler la barbe. La taille de la barbe au rasoir coupe-choux n’est pas évident pour tout le monde et peut nécessiter une formation professionnelle appropriée.
Certains travaux de coiffure sont très spécifiques et relèvent du domaine plus artistique. Ils nécessitent aussi d’être diplômé. Par exemple les métiers de Perruquier posticher, de coiffeur studio ou de directeur artistique (cinéma et télévision) avec le bac pro, de coiffeur formateur (avec BM). Bien que ces métiers relèvent de la coiffure, ils sont spécifiques à certains domaines comme le cinéma et l’audiovisuel. Dans ce cas, le salaire dépend d’autres facteurs et peut s’écarter (dans certains cas de manière significative) des barèmes de la professions.
Le coiffeur indépendant voit sa rémunération dépendre de la quantité de son travail et de sa performance. Il devra se forger une clientèle nombreuse et / ou fidèle afin de s’assurer des revenus réguliers et anticiper les charges inhérentes à son statut.

Les apprentis en contrat d’apprentissage disposent d’une grille de salaire spécifique qui commence à 27 % du SMIC pour une première année d’apprentissage si on a moins de 18 ans. Il est encore une grille différente pour les salaires en contrats pros.

Pour bien gagner sa vie un coiffeur devra donc être un excellent technicien mais aussi un bon commercial afin d’améliorer sa rémunération de base.

JobCoiffure